Nidaa Tounes dénonce les menaces visant Fatma Mseddi

Nidaa Tounes dénonce les menaces visant Fatma Mseddi

Par -

Le bloc parlementaire de Nidaa Tounes a dénoncé les campagnes de dénigrement menées par des dirigeants du Mouvement Ennahdha contre la députée Fatma Mseddi.

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 2 novembre 2018, le bloc a exprimé son entière solidarité avec Fatma Mseddi contre les menaces et les tentatives de surveillance dont elle est victime.

Le bloc a également souligné son engagement à révéler la vérité dans les dossiers d’assassinats politiques et a dénoncé le refus des députés d’Ennahdha et de la Coalition nationale d’auditionner les ministères de l’Intérieur et de la Justice quant aux documents révélés par le collectif de défense de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi.

Rappelons que Fatma Mseddi, membre de la commission d’enquête sur les réseaux d’envoi des jeunes, avait indiqué que 80% des enquêtes menées par la commission, qui s’apprête à soumettre son rapport final cette année, ont conduit à l’implication de dirigeants d’Ennahdha.

Mseddi a ajouté qu’à chaque fois que la Commission est sur le point de terminer l’enquête et de poursuivre les réunions et la rédaction de son rapport final, elle est soumise à une pression considérable du mouvement Ennahdha, qui semble décidé à tout faire pour éviter la fin des enquêtes.

Fatima Mseddi a également révélé, dans le même contexte, les noms de dirigeants du mouvement Ennahdha impliqués dans les réseaux d’envoi vers les zones de tension, notamment Rafik Abdesslem, Ali Laarayedh et Abdelkrim Abidi.

En réponse,  la députée du mouvement Ennahdha, Meherzia Laabidi, a qualifié Fatma Mseddi de « troublée ». Elle a ajouté qu’elle avait « une manie du mouvement islamiste ».

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo