Boujaâfar, du beau au désolant !

Illustration

Tous ceux qui n’ont pas visité Sousse depuis un certain temps et qui y sont revenus ont été fortement surpris par le spectacle qu’offre, désormais, le Boujaâfar, un des plus beaux sites de la région, voire de Tunisie. L’ensemble hôtelier, géré par les Koweitiens, qui trônait face à la plage, sans la défigurer, a été acquis, par un homme d’affaires local, en vue d’en faire des buildings fastueux, initialement destinés à un usage touristique et commercial.

Seulement, le projet de ce promoteur n’a pas pris réellement forme, vu le coup dur que le tourisme a accusé depuis les attentats terroristes du Bardo et de Sousse.

Résultat des courses : une partie des constructions a été, récemment, pratiquement rasée pour céder la place à un immense parking. Et du jour au lendemain, les Soussiens ont droit à un spectacle des plus désolants et si peu digne d’une ville surnommée la Perle du Sahel.

Idem vers El Marhaba, où un grand hôtel de la place a été détruit pour qu’émerge à la place une poignée d’immeubles avec des rez-de-chaussée réservés au commerce. Même si, ici, le spectacle n’est pas aussi désolant que celui de Boujaâfar, il s’agit toujours d’une autre grosse perte pour l’esthétique urbanistique d’une ville comme Sousse.

 

B.A.

Tunis-Hebdo du 20 Août 2018

Commentaires: