Le conseil de l’Ordre des pharmaciens appelle la Pharmacie Centrale à rembourser...

Le conseil de l’Ordre des pharmaciens appelle la Pharmacie Centrale à rembourser les fournisseurs de médicaments

Par -

Le conseil national de l’Ordre des pharmaciens de Tunisie (CNOPT) a appelé la Pharmacie centrale à payer ses dettes afin de rembourser les fournisseurs des médicaments, qualifiant la situation actuelle de “critique”.

Dans un communiqué, le CNOPT a souligné l’importance de l’accélération de la mise en vigueur des décisions du conseil ministériel tenu le 11 juin dernier portant sur le paiement des dettes, indiquant que parmi les solutions susceptibles de résoudre cette crise résident les réformes structurelles profondes des caisses sociales et la généralisation du système informatique à travers les hôpitaux publics.

Le conseil a mis en garde les citoyens contre l’approvisionnement des médicaments à travers des circuits parallèles, et a dénoncé le phénomène de la vente des médicaments via les réseaux sociaux. Selon le CNOPT, la pharmacie centrale reste l’unique source d’approvisionnement en médicaments.

Rappelons que le président de la commission de la santé et des affaires sociales, à l’ARP Souhail Alouini, a annoncé que le gouvernement a commencé à importer les médicaments, afin de surpasser la pénurie vécue depuis quelques semaines.

Alouini a indiqué que l’arrivée du bateau à bord duquel les médicaments seront importés prendra au moins de 15 jours à 1 mois, soulignant que « la pénurie prendra fin d’ici un mois ».

Rappelons que selon Naoufel Amira, vice-président du Syndicat tunisien des propriétaires de pharmacies privées, entre 200 et 300 types de médicaments manquent, quotidiennement, des pharmacies tunisiennes privées.  Ce manque important touche les médicaments de contraception, du diabète et ceux administrés pour les maladies chronique et l’hypertension.

Amira qui regrette cette situation, affirme que « les pharmacies présentent quotidiennement leurs demandes en médicaments à la pharmacie centrale sans recevoir de réponses ».

« Cette situation est due à l’incapacité de la pharmacie centrale à importer des médicaments et, par conséquent, à satisfaire les besoins des pharmacies en médicaments » a-t-il souligné, cité par l’agence TAP.

De son coté, le conseil national de l’Ordre des Médecins a publié un communiqué, ce dimanche 29 juillet dans lequel il tire la sonnette d’alarme quant à la pénurie des médicaments essentiels en Tunisie.

« Soucieux de remplir sa mission envers le patient et le médecin », le conseil de l’ordre des médecins a exprimé sa profonde inquiétude concernant la pénurie des médicaments qui perdure depuis plusieurs mois.

Dans un communiqué rendu public hier, dimanche, le conseil indique que les ruptures d’approvisionnement, en particulier celles de médicaments essentiels, risquent d’engendrer des conséquences particulièrement néfastes sur la qualité de l’offre de soins au patient. »

Il est à noter que, selon le Syndicat tunisien des propriétaires de pharmacies privées, entre 200 et 300 types de médicaments manquent, quotidiennement, des pharmacies tunisiennes privées.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo