« Nessma TV, une chaîne illégale et un instrument de propagande », juge la...

« Nessma TV, une chaîne illégale et un instrument de propagande », juge la HAICA

Par -

En accordant, dimanche, une interview à Nessma TV, le président de la République a provoqué une polémique relançant la question de la censure. Béji Caïd Essebsi, s’est exprimé sur Nessma TV, dans une interview très contestée par d’autres médias, notamment Mosaique fm et El Hiwar Ettounsi qui ont en effet dénoncé une censure.

De quoi faire réagir la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA). Dans un communiqué publié ce lundi 16 juillet, l’instance de régulation a estimé que « l’interview du président de la République, sur la chaîne privée Nessma TV est de nature à créer un climat d’anarchie et entrainer le non respect des institutions de l’Etat et de leurs décisions ».

La HAICA a également rappelé avoir pris une décision au sujet de Nessma en procédant à la suspension des procédures de règlement de sa situation. « S’adresser à une chaîne TV  »illégale » signifie devenir une partie intégrante du conflit politique et en faire un instrument de propagande pouvant nuire au paysage médiatique et aux règles du débat politique impartial, avance l’instance de régulation ».

Dans son communiqué relayé par l’agence TAP, la HAICA a ajouté que « la marginalisation fréquente par la présidence de la République des médias publics est devenue une politique systématique contribuant à la création d’un déséquilibre dans le paysage médiatique audiovisuel ».

La HAICA a, par ailleurs, indiqué que la chaîne de radio privée Mosaïque FM est en droit de se procurer la version intégrale de l’entretien et de contribuer à son traitement médiatique, estimant que la persistance de Nessma TV à avoir l’exclusivité de l’interview porte atteinte à la crédibilité et à la diversité du traitement médiatique.

Mosaïque FM a refusé de diffuser l’interview sur ses ondes. La radio affirme ne pas avoir reçu une copie intégrale de l’interview. Seul un montage de l’interview lui a été remis par la chaine Nessma TV, a-t-elle précisé dimanche soir.

De son côté, la chaine privée Elhiwar Ettounsi TV a déclaré avoir décidé de ne pas diffuser l’interview, comme annoncé initialement, pour éviter d’être impliquée dans des conflits politiques étriqués et des règlements de compte.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo