Slim Riahi aspire à revenir à la tête du Club Africain

Poussé vers la porte de sortie il y a quelques mois, l’ancien président du Club Africain, Slim Riahi ne serait pas contre un retour à la tête du club de Bab Jedid. Il serait même très intéressé par une nouvelle aventure si toutes les conditions sont réunies.

Ce n’est pas une farce ni un poisson d’avril mais bel et bien la conviction de celui qui a présidé aux destinées du CA pendant 5 ans. Conviction qu’il a exprimé à travers un statut sur sa page Facebook.

La campagne d’exclusion et de diffamation
dont j’ai été victime prend fin dimanche 6 mai
avec les élections municipales

[quote_box_center] »Ce serait un grand honneur pour moi si je revenais et que les conditions d’un tel retour étaient réunies et que les circonstances qui m’ont poussé à partir n’étaient plus là, a-t-il souligné. La campagne d’exclusion et de diffamation dont j’ai été victime prend fin dimanche 6 mai avec les élections municipales.

Des opportunistes qui visent une place au conseil municipal de Tunis ont employé la tribune offerte par le CA pour arriver à leurs fins. Voilà pourquoi j’invite tous les Clubistes à élire selon leurs propres convictions, et non pour donner satisfaction à tous ces opportunistes et profiteurs dont l’intérêt pour le Club Africain s’arrêtera inéluctablement après les élections municipales.

En tout cas, j’ai été président du club durant cinq bonnes années. J’étais alors clairement président d’un parti politique reconnu par tous. Je ne me suis pas débiné une fois parti du club ».[/quote_box_center]

Slim Riahi serait donc favorable à un retour à la tête du CA si les conditions sont favorables et qu’on ne lui mette pas les bâtons dans les roues, insistant sur le fait qu’on l’a poussé vers la sortie pour des raisons purement politiques.

Rappelons que le CA a tenu son assemblée générale extraordinaire pour l’amendement de ses statuts, le 2 mai dernier. Lors de cette assemblée les adhérents clubistes ont rejeté le projet des nouveaux statuts (76 voix contre ; 42 pour).

Quant à l’assemblée générale élective, elle avait été fixée, dans un premier temps au 27 mai prochain, mais elle a été reportée au 9 juin pour des raisons de logistique, les Clubistes ayant les qualifications de la Coupe Arabe des Clubs à négocier en Arabie Saoudite au cours de la deuxième moitié du mois de mai.

Dettes à éponger

Lors de la présentation du rapport financier, le 3 mars dernier, les commissaires au compte avaient évalué les dettes du club à 97.760.230 dinars dont 63.186.347 dinars étant du ressort de l’ancien président Slim Riahi.

De nombreux appels avaient alors été lancés pour poursuivre Slim Riahi en justice et les adhérents du Club Africain avaient voté en faveur de la possibilité de porter plainte contre l’ancien président au vu de certaines des irrégularités dans les finances du club durant ses cinq années de présidence.

Commentaires: