Tunis : Ces muezzins qui œuvrent à instaurer un « adhan » tunisien !

CP: Fethi Belaid, AFP

L’institut de musique Al Rachidia accueille, depuis quelques semaines les muezzins de Tunis. Deux fois par semaine jusqu’à mi-avril, ils viennent apprendre un appel à la prière ou « adhan » typiquement tunisien.

Selon Hedi Mouhli, président de la Rachidia, il s’agit de la première fois depuis plusieurs décennies que ces voix du minaret reçoivent une formation sur la dimension musicale de leur tâche.

«Quand on entend à 4 heures du matin au fond de son lit une voix qui fait preuve d’une technique, d’une beauté… ça joue – ce sont les muezzins qui invitent les gens à entrer en relation avec Dieu», explique-t-il à l’AFP.

«Il y a des appels à la prière (adhan) que nous préférerions ne pas entendre», a estimé un des muezzins en formation, Adel Hidri. «J’espère qu’une fois cette formation finie, quand nous ferons l’appel à la prière, les personnes qui nous entendront en seront réjouies».

De son coté, le ministre des Affaires religieuses a rappelé à la même source que «le Bon Dieu aime ce qui est beau».

Venu assister à la première séance de la formation, le ministre a évoqué les spécificités de l’adhan tunisien, «typique et pacifique».

«L’appel à la prière tunisien est joyeux, il y a dans cette voix un appel à la vie, ce n’est pas triste, ni rigide», dit-il.

Commentaires: