Encore un incendie dans un foyer…

Encore un incendie dans un foyer…

Par -
Photo d’archives

Le foyer de jeunes filles d’un centre de formation professionnelle, à Monastir a été touché par un incendie qui s’est déclaré ce lundi 12 mars 2018 à 05h50, indique le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

L’incendie n’a pas fait de victimes et les unités de la protection civile sont parvenues à le maîtriser et secourir trois personnes qui se sont évanouies.

Selon le ministère de l’Intérieur, les causes de l’incendie sont encore inconnues et il faudra attendre les résultats de l’enquête pour déterminer ces causes.

Les incendies et autres tentatives se sont répandus d’une manière inquiétante et curieuse ces derniers jours dans les établissements éducatifs et les internats.

Pour rappel, le lycée Mongi Slim à Siliana a été la cible, samedi 10 mars, d’une tentative d’incendie.

Un incendie s’est également déclaré, dans la nuit du jeudi au vendredi 9 mars 2018, au foyer pour filles au lycée de la délégation de Sabela dans le gouvernorat de Sidi Bouzid.

Avant d’être maîtrisé, cet incendie criminel a ravagé les deux tiers de l’établissement sans faire de victimes mais en faisant des dégâts matériels considérables.

Le ministère de l’Intérieur a d’ailleurs indiqué dans un communiqué publié ce vendredi 9 mars, que quatre filles, âgées de 16 à 17 ans et résidant dans ce foyer, ont avoué avoir provoqué cet incendie.

Elles ont justifié leur acte criminel par leur volonté d’imiter les incendies survenus dans d’autres établissements éducatifs “pour exprimer leur mécontentement des conditions d’hébergement dans le foyer”.

Elles ont été placées en garde à vue après consultation du ministère public avant de les traduire en justice pour “incendie volontaire d’un local habité”.

 

Durant ces dernières semaines, une dizaine d’incendies se sont déclarés dans des espaces éducatifs et dans des internats et ce dans différents gouvernorats.

Le ministère de l’Education avait annoncé l’ouverture d’une enquête en collaboration avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice pour dévoiler les circonstances et les responsabilités de ces incendies.

Le 6 mars dernier, le ministère de l’Intérieur a annoncé que quatre élèves avaient été arrêtés pour leur implication dans l’incendie perpétré dans l’internat de garçons d’un collège de la délégation de Sbikha, gouvernorat de Kairouan.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo