Ouverture d’une enquête suite aux incidents du Tribunal de Ben Arous

Le porte-parole du gouvernement, Iyed Dahmani, a fait savoir qu’une enquête a été ouverte pour déterminer les dessous des incidents survenus, lundi, au Tribunal de Ben Arous.

Dans une déclaration accordée à l’agence TAP, Dahmani a souligné l’engagement du gouvernement s’engage à protéger le service judiciaire, à favoriser les conditions nécessaires pour garantir l’indépendance du pouvoir judiciaire et à appliquer les dispositions de la Constitution pour assurer une justice équitable.

Rappelons que le 26 février, des sécuritaires se sont rassemblés dans l’enceinte du tribunal administratif de Ben Arous pour protester contre l’arrestation de trois policiers, accusés de violence envers un accusé impliqué dans l’assassinat de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi.

Le syndicat de la sécurité républicaine a qualifié les événements de « piège tendu pour envenimer les relations entre le pouvoir judiciaire et les corps de sécurité » et a estimé que l’arrestation de cinq membres de la sécurité, dans l’affaire du détenu victime de violence, « s’est effectuée sous la pression de certains lobbies de la corruption, du terrorisme et de l’intimidation ».

De son coté, le Syndicat des magistrats tunisiens (SMT) a dénoncé ces incidents et estimant que « ce qui s’est passé dans l’enceinte de la juridiction peut être qualifié de crime organisé ».

Commentaires:

Commentez...