Le document de Carthage est consommé, selon Ridha Belhaj

Ridha Belhaj, coordinateur général du parti « La Tunisie d’abord », a déclaré hier dimanche 7 janvier que le Document de Carthage était désormais « consommé » et « n’avait plus raison d’être », notamment après le retrait de certains partis, tels Al-Joumhouri et Afek Tounes.

Lors de l’installation de la coordination régionale de son parti, à Kébili, le responsable a ajouté que la dernière réunion des signataires du Document, tenue au Palais de Carthage, n’était qu’une tentative infructueuse pour donner un nouveau souffle de vie au « consensus fondé sur la base des quotas partisans ».

D’après lui, Nidaa Tounes cherche, aujourd’hui, à raccommoder le parti qui a échoué dans la réalisation de ses objectifs.

Belhaj a rappelé que son parti n’a cessé, depuis un mois, de mettre en garde contre les conséquences de la loi de finances 2018 sur le pouvoir d’achat des Tunisiens.

De son côté, Khemaies Ksila, dirigeant du parti, a indiqué que le parti se présentera aux municipales dans des listes de coalition unifiées avec dix autres partis.

Commentaires:

Commentez...