Wided Bouchamaoui : « Les entreprises risquent la faillite sous le poids des...

Wided Bouchamaoui : « Les entreprises risquent la faillite sous le poids des charges fiscales »

Par -

En marge des travaux du 9ème congrès régional de l’industrie et du commerce tenu à Mahdia ce lundi 25 décembre, la présidente de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) Wided Bouchamaoui a exprimé son inquiétude face à la pression croissante imposée sur les entreprises, et le risque de dissolution qu’elles encourent aux regard des lourdes charges fiscales.

La présidente de l’UTICA a appelé à une justice fiscale qui permet d’appliquer la loi et la généraliser à toutes les professions « car faire porter le poids exclusivement sur les entreprises économiques risque de conduire à leur dissolution ».

Bouchamaoui a déclaré par ailleurs que la hausse des charges fiscales entrave la compétitivité des entreprises, et diminue l’employabilité. Elle a indiqué que plusieurs entreprises ferment leurs portent et que les investisseurs fuient certains secteurs, et parfois même le pays pour cause de charge fiscale trop élevée.

Elle a ajouté que l’UTICA ne défend pas les évadés fiscaux, ni ceux qui ne s’acquittent pas de leur devoir fiscal mais demande une justice et une égalité dans ce domaine. Selon Bouchamaoui seules ces conditions assainissent le climat des affaires et permettront une relance économique.

La présidente de la centrale patronale a par ailleurs appelé le gouvernement à s’intéresser aux secteurs porteurs de haute employabilité, comme les PME et les petites entreprises, ainsi qu’à améliorer l’infrastructure dans certaines régions reculées et défavorisées pour y attirer les capitaux et y créer une dynamique économique génératrice d’emploi.

Enfin, Bouchamaoui a appelé à redoubler d’effort pour lutter contre le fléau du commerce parallèle et la contrebande qui aggravent le déficit des ressources fiscales étatique et augmentent déficit commercial.

ADD

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo