Il existe des dangers menaçant le processus de transition démocratique, selon la LTDH

La Ligue tunisienne des droits de l’Homme (LTDH) a mis en garde contre les dangers menaçant le processus de transition démocratique, estimant que les appels à l’amendement de la Constitution dans le sens de l’instauration d’un régime de présidentialisme, constitue une grave régression et une menace de retour à l’autoritarisme.

Dans un communiqué publié ce vendredi 8 décembre, La LTDH a regretté « la détérioration des libertés, la poursuite du phénomène de torture et de l’impunité et les menaces qui pèsent sur la liberté d’expression ».

Elle a également déploré « l’application toujours en vigueur de lois datant de plus d’un siècle et qui vont à l’encontre de la Constitution, des libertés et des conventions internationales relatives aux droits de l’Homme ».

« Il y a un véritable ralentissement concernant l’installation des institutions démocratiques dont la Cour constitutionnelle, les instances de régulation et les instances relatives à la démocratie locale et à la bonne gouvernance » peut-on lire.

Commentaires: