Michel Boujenah : « J’ai souffert d’avoir quitté la Tunisie »

Michel Boujenah : « J’ai souffert d’avoir quitté la Tunisie »

Par -
Michel Boujenah

Invité ce samedi 2 décembre sur Europe 1, le comédien franco-tunisien Michel Boujenah, a parlé de son spectacle, qui sera présenté pour la dernière fois le 6 janvier prochain.

Boujenah a évoqué ses débuts, et les années passées en Tunisie durant son enfance, des années qui ont forgé en quelque partie sa personne.

« On ne peut pas oublier d’où on vient. On ne peut pas oublier son enfance quelque soit son enfance, même parfois si elle est difficile. Moi j’ai souffert d’avoir quitté la Tunisie, j’en veux encore à mes parents, j’en veux au monde entier, moi j’étais très bien là bas. Et quand on a 10 ans on ne demande pas notre avis. », a-t-il indiqué. « Vous comprenez il y a des trucs très importants les odeurs, les beignets, les briks à l’œuf, les fricassés, les couleurs, le bleu… »

Rappelons que la récente participation de Boujenah au Festival International de Carthage a provoqué une vive polémique. Des protestataires avaient scandé, lors de la soirée du comédien, des slogans anti-sionisme, réfutant tout normalisation avec « Israël ».

Et pour répondre à ses détracteurs, Michel avait exprimé, encore une fois, son amour pour la Tunisie et ce, durant sa performance.

Il avait également consacré une partie de son spectacle pour dénoncer le terrorisme et montrer son soutien à la France et à la Tunisie, qui ont connu des attaques terroristes. « Chez moi on ne meurt pas, chez moi on ne meurt pas dans un musée ou sur une plage… » avait-t-il dit.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo