Un doigt d’honneur tout en haut du Belvédère

Un doigt d’honneur tout en haut du Belvédère

Par -

Depuis plusieurs semaines, mes regards cherchent des yeux le fameux drapeau du Belvédère. Aucun pavillon n’est hissé, aucune trace de notre drapeau, rien qu’un doigt d’honneur narguant le bon sens et la patience des Tunisiens.

Il semble que le drapeau installé à coups de millions ne fasse pas l’affaire à cause d’une texture qui craint ne serait-ce qu’une simple brise.

Résultat: le drapeau n’est presque jamais de sortie et le mât se morfond dans les solitudes du plateau du Belvédère dans l’attente d’une hypothétique solution.

Qu’attend-on pour informer le public et dénoncer cette situation dont les premiers responsables sont ceux qui ont berné nos hauts responsables en leur promettant de la poudre de perlimpinpin.

Toute cette histoire de drapeau géant ressemble de plus en plus à une farce dont les finances publiques et le peuple tunisien sont bien malgré eux les dindons.

D’abord, pourquoi être allé en Turquie acheter ce drapeau invisible? En termes de symbole, il est déjà très malvenu d’importer un drapeau, comme si nos artisans étaient incapables de confectionner le symbole de notre nation. Sans chauvinisme aucun, il y a ici comme une méprise.

Ensuite, pourquoi avoir choisi les hauteurs du Belvédère? Un lieu où il y aurait eu moins de vent afin de pouvoir y hisser le drapeau. A la Kasbah, Bab Saadoun ou Borj Ali Rais, on voit ainsi flotter de superbes drapeaux tunisiens de grande taille, ce qui constitue un motif de fierté.

Enfin, jusqu’à quand va durer ce silence? Si nous nous sommes fait rouler par des commerçants peu scrupuleux, défendons-nous et obtenons réparation, sinon reconnaissons avoir été bernés.

La vue de ce mât fiché tout là-haut est véritablement un crève-cœur! Notre drapeau mérite mieux que de ne pas être hissé pour des motifs techniques. Qu’on change ce satané pavillon récalcitrant par une bannière sortie de nos propres ateliers! Alors pourrons-nous voir notre drapeau au lieu de ce mât nu qui si l’on n’y prête pas attention risque de devenir l’un des symboles de la lancinante gabegie qui nous pulvérise…

Qu’on hisse ce drapeau une fois pour toutes, qu’on le remplace ou alors qu’on ôte ce doigt d’honneur de notre vue et oublie cette triste mascarade qui aura coûté bien cher!

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo