Les syndicats sécuritaires menacent de lever la protection des députés

Les syndicats sécuritaires menacent de lever la protection des députés

Par -

Un communiqué commun entre le syndicat des agents de la direction générale des unités d’intervention, le syndicat des agents de la sûreté publique et l’union nationale des syndicats des forces de sécurité tunisiennes, a été publié ce mercredi 1er novembre.

Dans ce communiqué, les syndicats sécuritaires appellent les députés de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) à examiner le projet de loi protégeant les forces armées.

Les syndicats ont exprimé leur « déception » quant aux déclarations du président de l’ARP Mohamed Ennaceur. Déclarations qu’ils ont considérées « passives ».

Face à cette passivité, les syndicats sécuritaires ont menacé de lever la protection sécuritaire des députés et des présidents des blocs parlementaires et ont appelé à la tenue de sit-ins sur tout le territoire tunisien le 3 novembre, ainsi que le port du brassard rouge.

Cette polémique intervient suite au drame qui a eu lieu hier, mercredi 1er novembre au Bardo lorsque le Commandant Riadh Barouta et le Capitaine Mohamed Ayed, ont été agressés à l’arme blanche devant le siège de l’Assemblée des Représentants du Peuple par un takfiriste.

L’état du Commandant Riadh Barouta, poignardé au niveau du cou, reste critique tandis que le Capitaine Mohamed Ayed a été blessé au front et à l’œil.

Lire aussi :

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo