Sit-in de plusieurs enseignants admis au concours du CAPES de 2017

Un sit-in a été observé ce mardi 24 octobre, par un groupe d’enseignants du secondaire admis au concours du CAPES de 2017, près du siège de la présidence du gouvernement à La Kasbah à Tunis, et ce afin de revendiquer l’application de la loi et leur recrutement dans la fonction publique.

Dans une déclaration à l’agence TAP, Mohamed Ali Rahali, représentant de la coordination nationale des enseignants admis au CAPES de 2017 a indiqué que les candidats admis ont été informés de la nécessité de participer à une formation non rémunérée sous la tutelle du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique sans aucune garantie d’être recrutés en 2019.

Il a rappelé dans ce sens la promesse de l’ancien ministre de l’éducation Néji Jalloul quant au recrutement de 3000 enseignants après leur participation à une formation pédagogique et scientifique rémunérée.

Selon Rahali, le ministère de l’éducation a renoncé à ses décisions. « Actuellement les enseignants admis au CAPES sont soumis à une formation pouvant être couronnée de succès ou d’échec », a-t-il ajouté.

Commentaires:

Commentez...