Slim Riahi, de nouveau, chez le juge d’instruction du Pôle judiciaire économique et financier

Slim Riahi est accusé de blanchiment d’argent et de transfert suspect de fonds | CP : UPL

L’homme d’affaires et président de l’Union patriotique libre (UPL), Slim Riahi, a été entendu, une nouvelle fois, par le juge d’instruction du Pôle judiciaire économique et financier dans une affaire de blanchiment d’argent.

L’ouverture de ce dossier, qui remonte à 2012, intervient sur fond d’une plainte déposée par des Libyens accusant Slim Riahi de blanchiment d’argent et de transfert suspect de fonds.

Dans une déclaration à l’agence TAP, jeudi 19 octobre, Slim Riahi a affirmé avoir été entendu mercredi par le juge d’instruction dans le cadre de la même affaire. « Un nouveau magistrat s’est saisi du dossier », a-t-il précisé.

Le juge d’instruction du Pôle judiciaire économique et financier avait ordonné, le 28 juin dernier, le gel des biens et avoirs de Slim Riahi pour suspicion de blanchiment d’argent.

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...