Tunisie : Jusqu’à 5 ans de prison pour les contrebandiers et trafiquants

Photo d’illustration

Le ministre des Finances Ridha Chalghoum a annoncé ce mardi 17 octobre 2017 que dans le cadre de la lutte contre la contrebande, toute personne interpellée sur la route transportant de la marchandise de contrebande ou des produits sans factures sera soumise à des peines de prison allant de trois à cinq ans.

Cette mesure entre dans le cadre de la lutte contre la contrebande et le trafic comme prévue dans la Loi de Finances 2018 sachant la sanction était jusuqu’à présent de 6 mois à 3 ans de prison.

Commentaires:

Commentez...