Kebili : Affrontements à Souk Al Ahad, l’Armée appelée en renfort

Kebili : Affrontements à Souk Al Ahad, l’Armée appelée en renfort

Par -
Des jeunes protestent violemment après le décès de quatre migrants clandestins originaires de Kebili suite à la collision de leur embarcation avec un navire militaire | Crédit photo : MFM

Des habitants en colère ont incendié le siège de la délégation de Souk Al Ahad à Kébili avant de se diriger vers le poste de sécurité où des affrontements ont lieu actuellement avec les forces de l’ordre.

D’après Mosaique fm, le chaos règne devant le siège de la délégation de Souk Al Ahad après que des jeunes de la région ont bloqué la route principale et ces jeunes ont également incendié l’entrée de la siège de la délégation.

Sami Ghabi, gouverneur de Kébili a fait savoir dans une déclaration à Mosaïque FM que suite aux affrontements entre des protestataires et les forces de l’ordre devant le poste de la Garde nationale, les unités de l’armée nationale ont été dépêchées à Souk Al Aahad.

Il a, cependant, indiqué que de nombreuses personnes ont profité des protestations des familles des victimes du naufrage pour vandaliser et incendier des propriétés publiques.

Par ailleurs Sami Ghabi a indiqué que la situation sociale des deux jeunes qui sont morts noyés est normale et que leurs familles ont des sources de revenus.

Le délégué menacé

Il se sont ensuite rendus chez le premier délégué et ont incendié son logement de fonction.

Ces violences surviennent suite au décès de deux jeunes de la région dans le naufrage de l’embarcation des migrants clandestins après sa collision avec un navire de la Marine nationale tunisienne, à Sfax dimanche dernier 8 octobre 2017 et qui a fait 8 morts.

Plusieurs personnes dont le nombre n’a pas encore été déterminé, sont portées disparues sachant que l’un des clandestins qui étaient à bord de cette embarcation a déclaré qu’il y a avait environ 90 personnes à bord de la même embarcation.

Le FTDES appelle à une manifestation…

De son côté, le Forum Tunisien pour les Droits Économiques et Sociaux, organise une manifestation ce jeudi 12 octobre, devant le Théâtre Municipal de Tunis en soutien aux familles des clandestins dont le navire a percuté un navire de l’Armée Tunisienne.

Le ministère de la Défense avait annoncé, lundi 9 octobre 2017, qu’au moins 8 migrants étaient morts noyés dans une collision avec un navire militaire tunisien lorsque leur embarcation a heurté une unité navale militaire tunisienne au large de Kerkennah.

Huit corps et 38 rescapés avaient été repêchés, tandis que des recherches sont toujours en cours pour retrouver des disparus.

Précisions de Belhassen Oueslati
Le porte-parole du ministère de la Défense, Belhassen Oueslati, apporte des précisions

Hier, sur la chaîne Attesia TV, le porte-parole du ministère de la Défense, Belhassen Oueslati, a précisé que l’embarcation qui transportait des clandestins a heurté le navire militaire et non le contraire, comme l’ont affirmé les rescapés.

Il a assuré que suite à plusieurs demandes de s’arrêter, le bateau clandestin a refusé d’obtempérer.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo