Vers l’envoi de soldats canadiens en Tunisie pour former l’armée tunisienne au contre-terroriste

CP : Frédéric Pepin, ICI Radio-Canada

L’armée canadienne envisage d’envoyer cinq soldats en Tunisie afin de fournir une formation antiterroriste à notre armée nationale, rapporte le site d’information canadien Ottawa Citizen.

«Dans le cadre du Programme canadien de renforcement des capacités en matière de lutte contre le terrorisme, le personnel des Forces armées canadiennes envisage de se déployer dans le cadre d’un effort international visant à former les forces de sécurité d’autres pays afin d’accroître leur capacité à maintenir la sécurité à l’intérieur de leurs frontières», a déclaré le Département du National Le porte-parole de la Défense Daniel Le Bouthillier, en s’exprimant sur celle éventuelle action militaire.

« Bien que rien n’a encore été confirmé, la formation pourrait avoir lieu dès cet automne et comprendrait des cours portant sur les appareils explosifs, les dispositifs médicaux, les sniper, l’intelligence tactique et la planification tactique « , a-t-il encore expliqué.

Le même site indique que les autorités canadiennes n’ont pas confirmé à quel pays les soldats seront envoyés, mais des sources de la Défense canadienne évoquent la Tunisie comme étant le pays qui recevra ce convoi militaire.

Toujours selon cette même source, il n’est pas question d’une opération de maintien de la paix, mais qui porte plutôt sur la lutte contre le terrorisme.

Un dossier qui dérange toujours

Les convois militaires étrangers dérangent toujours en Tunisie. On rappelle notamment les vingt militaires britanniques qui ont été déployés en Tunisie en mars 2016, pour former les unités sécuritaires tunisiennes chargées de la sécurisation des frontières tuniso-libyennes. Cela avait déclenché une vague de critiques à cause d’une éventuelle ingérence étrangère en Tunisie.

A l’époque, le Lieutenant-Colonel Belhassen Oueslati, porte-parole du ministère de la Défense nationale avait indiqué que cette formation militaire s’inscrivait dans le cadre de la coopération internationale.

En mars 2014, le Los Angeles Times avait rapporté qu’une équipe de militaires américains appartenant aux forces spéciales et composée d’une cinquantaine de membres avait été déployée dans l’ouest de la Tunisie où elle avait pour mission de former les troupes tunisiennes au contre-terrorisme. Mais cette informations avait été aussitôt démentie par la Défense tunisienne.

Plus récemment, on apprend que le cabinet de conseil britannique Aktis Strategy a été chargé par le gouvernement britannique de l’assistance aux forces de sécurité tunisienne en matière de lutte contre le terrorisme et la radicalisation.

Selon Maghreb Confidentiel, la mission de l’équipe durera 2 ans et demi et la tâche consistera à améliorer les capacités des services de sécurité et de la justice face aux enjeux du terrorisme et de la radicalisation.

Commentaires:

Commentez...