L’UGTT met en garde les compagnies pétrolières de Tataouine

Le secrétaire général de l’UGTT de Tataouine, Bechir Saïdi, a déclaré hier, mardi 15 août, que les compagnies pétrolières qui rencontrent des difficultés financières ne doivent pas licencier ses employés.

Dans une déclaration accordée à Shems, le responsable a fait savoir que la centrale syndicale a mis en garde ces sociétés contre le licenciement adopté pour retrouver l’équilibre financier. Selon lui, il ne s’agit pas d’une solution réelle à ces problèmes.

Saidi, a appelé dans ce sens le gouvernement à assumer sa responsabilité.

A noter que le gouvernorat de Kébili connait également des agitations au niveau de quelques sociétés pétrolières. Les employés de la société pétrolière Perenco, située dans le désert de Kébili, ont entamé le 13 août, un sit-in. La distribution du pétrole a été bloquée suite à la fermeture de la vanne.

Commentaires: