Radhia Jerbi : « L’égalité dans l’héritage est aujourd’hui applicable conformément à la...

Radhia Jerbi : « L’égalité dans l’héritage est aujourd’hui applicable conformément à la Constitution »

Par -

« L’égalité dans l’héritage entre l’homme et la femme est aujourd’hui applicable conformément à la Constitution tunisienne et à la loi organique contre les violences faites aux femmes », a affirmé l’avocate Radhia Jerbi, présidente de l’Union Nationale de la Femme Tunisienne (UNFT).

Dans une interview accordée à l’agence TAP à l’occasion de la célébration le 13 août prochain de la Journée nationale de la femme, Radhia Jerbi a indiqué que l’application de l’égalité dans l’héritage est aujourd’hui une suite logique du développement du rôle de la femme dans la société et de la reconnaissance de ses droits.

« Aujourd’hui la Constitution tunisienne énonce dans son article 46 l’égalité entre l’homme et la femme dans tous les domaines et la loi organique sur les violences faites aux femmes adoptée le 26 juillet dernier par l’Assemblée des représentants du peuple parle de violence économique et le fait de priver la femme de son droit d’avoir la moitié de l’héritage de ses parents tout comme son frère est une forme d’exploitation économique sanctionnée par la loi« , a-t-elle expliqué.

Dans ce contexte, elle a fait observer que plusieurs femmes et jeunes filles contribuent à la formation de la richesse familiale et se trouvent par la suite privées de leur droit à la moitié de l’héritage familial. Selon Radhia Jerbi beaucoup de familles choisissent de partager à parts égales l’héritage familial sans avoir recours à la loi puisque le Coran et l’Islam en général évoquent l’égalité entre les individus, rapporte la TAP.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo