Des plantations irriguées par des eaux usées détruites à Béjà

Suite aux ordres de la ministre de santé Samira Maraï, les services centraux et régionaux de son département ont démoli des cultures fourragères et potagères, et ce à cause l’utilisation d’eaux usées pour l’irrigation.

Ces eaux proviennent de l’Oued Bouezgdam, gouvernorat de Béja.

Dans un communiqué publié hier mardi 8 août, le ministère a expliqué que les interventions des services concernées, pour détruire ces plantations situées près de la route de Tabarka, ont eu lieu vu que la situation représente « un véritable danger pour la santé publique ».

M.B.

Commentaires: