Trois jeunes tunisiens retenus depuis trois jours à l’aéroport de Belgrade

Trois jeunes tunisiens retenus depuis trois jours à l’aéroport de Belgrade

Par -
Aéroport Nikola-Tesla de Belgrade

Les Tunisiens ne semblent pas être les bienvenus en Serbie. Une nouvelle fois, des jeunes partis à Belgrade pour y passer leurs vacances se trouvent détenus à l’aéroport, placés dans des conditions médiocres et maltraités par les autorités serbes.

Rabeb, son frère Jihed et leur ami Hatem étaient supposés aller passer des moments de détente dans la capitale serbe, sauf qu’à leur surprise, et dès leur arrivée, les problèmes ont commencé.

Rabie Saidi, un de leurs amis, a raconté à Webdo qu’une policière présente sur place, chargée du contrôle des passagers, ne parlait pas en anglais, et a estimé que Jihed ne rassemblait pas à la photo du passeport. Le jeune Tunisien a été alors mis en détention, et ses deux compagnons n’ont pas tardé à subir le même sort.

« L’incident a eu lieu vendredi 29 juillet, mais je n’ai pu avoir de leurs nouvelles qu’hier, dimanche, parce qu’ils n’avaient aucun moyen de communication durant deux jours. Ils m’ont fait savoir qu’ils étaient détenus avec plusieurs autres personnes de différentes nationalités, qui ont été ensuite libérées.

Les conditions sont dures, selon eux, et il fait très froid la nuit. J’ai essayé moi-même de contacter l’ambassade de Tunisie à Belgrade, mais en vain. J’ai également tenté d’entrer en contact avec le ministère des Affaires étrangères, mais aucune réponse de leur part », nous a expliqué Rabie, ajoutant qu’à priori, les trois Tunisiens seront libérés demain.

Il faut noter que ce n’est pas le premier incident de ce genre, puisqu’en octobre 2016, 22 ressortissants tunisiens avaient été surpris par de mauvais agissements de la part des autorités serbes qui les avaient, par la suite, refoulés et extradés.

De même, en juin 2016, dix-huit  autres Tunisiens avaient été extradés, par les autorités serbes après avoir été détenus pendant quatre jours à l’aéroport de Belgrade, dans de mauvaises conditions.

Les Tunisiens, subiront-ils toujours cette attitude austère presque raciste, de la part des responsables serbes ? A quand une réaction des autorités tunisiennes, quand est-ce qu’on apprendra à défendre nos citoyens en difficulté, notamment à l’étranger ?

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo