A Carthage, à la recherche du mystère de Sidi Essid…

Crédit photo : Hatem Bourial

Rares sont ceux qui connaissent de près la sépulture de Sidi Essid. Elle se trouve à Carthage, au pied de la colline de Byrsa. En fait, il s’agit d’une simple tombe surmontée d’une coupole. Protégée par un petit muret, elle se trouve dans un jardin, au pied d’un arbre.

Ce saint homme est à peu près inconnu. Selon la légende, il serait venu de la région de Gafsa et se serait établi ici pour y méditer. Selon d’autres versions, cette tombe remonterait au onzième siècle ou au quatorzième siècle. C’est dire le flou total…

Crédit photo : Hatem Bourial

Pour d’autres encore, Sidi Essid aurait été un compagnon de Sidi Ammar Maaroufi qui repose à l’Ariana où se trouve son mausolée.

Malgré les recherches, Sidi Essid ne dévoile pas son mystère. On en est réduit aux hypothèses qui, parfois, peuvent s’avérer farfelues. Notons que ce n’est pas l’unique tombe à coupole nimbée de mystère.

Crédit photo : Hatem Bourial

On ne saint rien par exemple du saint personnage enterré à Ain Zaghouan et dont on aperçoit le mausolée en roulant sur l’autoroute, au niveau de la sortie vers La Soukra.

En ce qui concerne Sidi Essid, la zaouia est fort bien entretenue et même si elle se trouve en plein air, elle garde sa tenue. Le passant découvrira d’ailleurs des chandelles sous la coupole et parfois, des mouchoirs sont accrochés aux branches de l’arbre pour demander l’intercession du saint personnage.

Nous sommes ici en haut de l’avenue principale de Carthage, celle qui mène au musée archéologique ou à la Villa Didon. Non loin, se trouve un petit et discret cimetière musulman qui lui aussi recèle une coupole, signalant la sépulture d’un saint homme.

A peu près invisibles pour le simple passant, ces deux lieux semblent celer bien des secrets et une mémoire séculaire. Et si le chroniqueur ne parvient pas à percer ces mystères, il est de bonne guerre d’interpeller les amis lecteurs qui, peut-être, contribueront à dévoiler ce mystère de Sidi Essid…

Commentaires: