Noureddine Diwa : Le plus grand footballeur tunisien de tous les temps

Ceux qui l’ont vu jouer ne tarissent pas d’éloges sur son style unique et sa technique impressionnante. Joueur exceptionnel, Noureddine Diwa a éclaboussé de son talent toute une époque, un temps où la télévision ne s’était pas encore emparée du football.

Si nous l’évoquons aujourd’hui, c’est pour nous associer à la colère et la stupéfaction de sa famille, après que des journalistes imprudents aient annoncé pour la seconde fois en quelques mois sa disparition.

Heureusement, Diwa – de son vrai nom Noureddine Ben Yahmed – porte bien ses 80 ans et demeure l’un des grands doyens de notre football. Et tant pis pour la précipitation des chasseurs de scoops scabreux…

Diwa est un surnom qui avait été donné au jeune Noureddine par le docteur Hamadi Ben Salem, président fondateur du Stade Tunisien. C’est le diminutif du terme tunisien « doua » qui signifie « dissipé ».

Le nom de ce sportif est inséparable de l’épopée du Stade Tunisien des années cinquante. Il a en effet accompagné la montée du ST en division nationale, rapidement après sa fondation en 1948.

Ensuite, ce furent les années de gloire du club du Bardo qui trusta coupes et championnats avec un onze magique dont Diwa, Braiek et consorts étaient les métronomes.

Tenté par une aventure professionnelle en France, Diwa faillit atterrir au Havre avant de choisir Limoges en 1963. L’ancien stadiste passera cinq ans sous le maillot de cette équipe et se distingua par un nouveau surnom: celui de « Petit Kopa ».

De retour en Tunisie, il terminera sa carrière sous les couleurs de l’Espérance, avec une finale perdue face au grand Club Africain en 1969.

Diwa raccrochera alors les crampons, commença une carrière d’entraîneur puis, avec l’âge, finit par se consacrer à ses jardins secrets.

En équipe nationale, il eut aussi de riches heures qui se poursuivront, avec de longues interruptions, de 1959 à 1969.

Celui que beaucoup considèrent comme le plus grand footballeur tunisien de tous les temps coule désormais une retraite heureuse parmi les siens et continue à être révéré par les puristes de la planète foot…

Commentaires:

Commentez...