I Watch considère désormais Nessma TV comme une « organisation criminelle »

I Watch considère désormais Nessma TV comme une « organisation criminelle »

Par -
I Watch | Mardi 18 avril – Hôtel Africa | Crédit photo : Webdo

La diffusion d’un enregistrement audio fuité dévoilant les intentions de Nabil Karoui par rapport à I Watch et à ses responsables fait des remous. Ce mardi 18 avril 2017, l’ONG visée par le directeur de Nessma TV, a tenu une conférence de presse à Tunis pour y exposer les faits et révéler de nouveaux éléments.

Nessma dans le viseur

En prélude, Achref Aouadi, représentant légal de l’organisation, a souligné que Nessma ne peut plus être considérée comme un média mais comme une organisation criminelle, revenant ainsi sur les faits de ces deux derniers jours.

Il a également annoncé que le pôle judiciaire financier a officiellement ouvert une enquête contre Nessma et que le ministère public a également ouvert une enquête concernant l’enregistrement fuité et les propos qui y sont tenus, considérés comme des faits criminels.

Lors de son intervention, Achref Aouadi a déclaré que les membres d’I Watch ont été menacés par e-mail et même suivis. Selon lui, tous ces faits sont alimentés de preuves, selon lui. Et des peines de prison pourraient être prononcées.

« Massacrer »I Watch

Ce que I Watch considère comme une campagne de diffamation à son encontre de la part de Nabil Karoui, directeur de Nessma TV a commencé avec la publication de l’investigation réalisée par I Watch, concernant la chaîne Nessma TV et les soupçons de corruption.

Dans ce rapport, I Watch avait, à l’époque, émis des soupçons contre le groupe Karoui pou évasion fiscale par le biais d’un groupe de filiales installées dans plusieurs pays, notamment au Luxembourg. Entre plaintes et enquêtes, les deux parties sont montées au créneau.

Evasion fiscale

Un enregistrement audio fuité a été publié dans la soirée du dimanche 16 avril 2017 sur Facebook, dévoilant l’avis et les intentions de Nabil Karoui par rapport à I Watch et à ses responsables, annonçant explicitement et directement son envie de « massacrer » l’organisation à travers la réalisation de reportages mensongers qui s’attaquent aux proches et aux familles des responsables d’I Watch dans le but de les « détruire » et de les « salir ».

Ce mardi 18 avril, le bureau d’instruction du pôle judiciaire financier a d’ailleurs convoqué l’organisation I Watch, dans le cadre de l’affaire d’évasion fiscale dans laquelle la chaîne Nessma serait impliquée. En parallèle, I Watch a déposé une plainte auprès du procureur de la République accompagnée de dossiers prouvant l’implication le réseau Nessma dans le fraude et l’évasion fiscale.

MC & IB

Lire aussi :

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo