Tunisie : Ridha Belhaj « dégagé » de l’Africa

Tunisie : Ridha Belhaj « dégagé » de l’Africa

Par -
Crédit photo : TAP

La conférence de presse que devait tenir Ridha Belhaj, transfuge de Nidaa Tounes et l’une des figures de proue du tout récent « Front du salut et du progrès », ce mardi 11 avril à l’hôtel Africa, a été interrompue au bout de 15 minutes, suite à l’envahissement impromptu de la salle de conférence de d’une vingtaine de personnes, visiblement décidés à user de violence pour mettre fin au point de presse.

Ridha Belhaj avait organisé cette conférence pour dénoncer ce qu’il considère comme un acte de censure ayant visé l’ émission «Rendez-vous» de Néji Zaïri sur la Hannibal TV et dans laquelle il a été interviewé. Il comptait livrer des détails à la presse sur ce qu’il appelle des pressions exercées par la présidence pour censurer l’émission en question.

Crédit photo : TAP

Le groupe en question dont plusieurs membres se réclament de Nidaa Tounès, a scandé des slogans hostiles à Ridha Belhaj et au « Front du salut et du progrès », des « dégage » ont été lancés à l’intention des organisateurs de la conférence et les « envahisseurs » étaient vraisemblablement déterminés ( ou mandatés) pour faire échouer ladite conférence même en usant de violence.

Une confusion générale s’en est suivie, et toutes les tentatives de calmer les esprits n’ont pas abouti obligeant les conférenciers à « lever l’ancre » en accusant des « personnes faisant partie des partisans du clan de Hafedh Caïd Essebsi d’être derrière ces violences ayant conduit à l’interruption de la conférence de presse ».

Il faut noter que plusieurs figures de la politique étaient présents à cette conférence. On citera, notamment, Lazhar Akremi, Mondher Haj Ali, Tahar Ben Hassine, Ahmed Néjib Chebbi, Abdessattar Messaoudi, Abdelmajid Sahraoui, Abid Briki, Boujemâa Remili, Mehdi Abdeljaoued et bien d’autres.

Crédit photo : TAP

BA

Lire aussi :

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo