La Marsa : Une solution pour le palais Ahmed Bey

Le palais d’Ahmed Bey a été classé monument historique en 2016

Au cœur de la Marsa, face au Saf-Saf et mitoyen au Café Houas, le palais Ahmed Bey fait piètre figure et se trouve dans un état déplorable.

Une quinzaine de familles se sont installées dans cette bâtisse qui menace ruine et ne bénéficie d’aucun entretien.

Pourtant, cet édifice est en théorie protégé par l’Institut national du Patrimoine et fait partie de l’héritage hussseinite marsois, dont le palais Tej – un bijou architectural – avait été livré au pic des démolisseurs en 1959.

Pour témoigner de cette période historique ne demeure plus que le palais Essaada qui, toutefois a connu de nombreux aménagements et abrite de nos jours l’hôtel de ville.

Abandonné aux squatters, le palais Ahmed Bey pourrait prochainement connaitre des jours meilleurs. En effet, des négociations sont en cours entre la municipalité de la Marsa, les habitants et le propriétaire de l’immeuble pour trouver une solution à ce délabrement qui n’a que trop duré.

Selon nos informations, le dossier complet de l’immeuble vient d’être remis par le propriétaire à l’Association de sauvegarde de la ville de la Marsa (ASVM).

Le propriétaire actuel de l’immeuble – un important groupe financier – s’est également dit prêt à léguer le palais à la ville de la Marsa.

Il s’agit ici d’un début de solution car aucune intervention sur le site n’est possible pour le moment à cause de la propriété privée de l’immeuble.

Le dossier connait actuellement des progrès et, sans oublier l’aspect social en ce qui concerne les 14 familles installées sur place, une solution est en passe d’être identifiée pour que cet immeuble retrouve sa splendeur passée.

Car pour le moment, ce palais husseinite est simplement un îlot insalubre en plein coeur de La Marsa…

Commentaires:

Commentez...