Affaire du bébé décédé : Le dossier a été falsifié, selon le procureur de la République

bébé

Le procureur de la République à Sousse, Mohamed Raouf Yousfi, a indiqué qu’il y avait une falsification du dossier du nouveau-né, décédé à l’hôpital Farhat Hached.

Selon Yousfi, qui cite le rapport du médecin légiste, l’enfant n’était pas un « mort-né », puisque le deuxième médecin qui a examiné l’enfant a indiqué qu’il était bel et bien vivant lorsque le père est venu le récupérer.

Le médecin qui a pris en charge le nourrisson a effectué une erreur dans le diagnostic, ajoute-il.

Mohamed Raouf Yousfi a ajouté que  le dossier a été falsifié, « mort-né » avait été remplacé par « vivant » et l’indice des battements du cœur avait été changé de 0 à 1, après que le bébé ne s’est avéré vivant.

D.A.

Lire aussi :

Commentaires: