France : Gain de cause pour le rappeur tunisien Weld El 15

weld-el-15

Le recours de la préfecture d’Ille-et-Vilaine quant à l’expulsion du rappeur tunisien Alaa Eddine Yaakoubi, connu sous le nom de Weld el 15, a été rejeté par la cour administrative d’appel de Nantes, ce vendredi 6 janvier.

L’obligation de quitter le territoire français (OQTF) étant annulée, le rappeur n’est plus donc obligé de quitter l’hexagone.

Il s’agit du deuxième gain de cause pour Weld el 15. En juillet 2016, le tribunal administratif de Rennes a ordonné l’accord de la carte de séjour « compétences et talents » au rappeur, installé à Saint-Malo depuis deux ans.

Les autorités françaises ont mis en avant ses liens avec Emino. La préfecture d’Ille-et-Vilaine invoque même un « comportement d’ensemble » constitutif « d’une menace pour l’ordre public » mettant en avant des « violences conjugales » et de « consommation de cannabis », que le rappeur ne conteste pas.

Lire aussi :

Commentaires: