SOS Villages d’Enfants réagit à des allégations de discrimination

image005L’Association SOS Villages d’Enfants a réagit suite à ce qu’elle considère comme des allégations de discrimination.

En effet, l’Association SOS Villages d’Enfants publie un communiqué dans lequel elle répond à Najma Kousri Labidi.

Cette dernière a publié un statut Facebook dans lequel elle dénonce un acte de discrimination dont elle a été victime et explique que « suite à deux mois de travail à SOS Villages d’enfants Tunisie » , l’association a décidé de façon unilatérale de lui notifier l’arrêt de sa période d’essai.

Or, ce n’est pas la version de SOS Villages d’Enfants qui « prend de façon sérieuse toutes les allégations de discrimination ».

« Nous sommes profondément préoccupés d’apprendre que les croyances personnelles d’un membre du personnel aient pu jouer un rôle dans la résiliation de son contrat. Nous tenons aussi à préciser que la situation à ce jour présente des faits contradictoires et une enquête sera menée à cet effet », indique avec persistance l’association.

« Les droits des enfants, des jeunes et de notre personnel sont d’une importance primordiale pour nous et nous ferons tout notre possible pour les protéger », précise SOS Villages d’enfants Tunisie qui a donc décidé de mener son enquête et faire toute la lumière sur cette affaire.

Commentaires:

Commentez...