Système pénitentiaire et terrorisme : Quand Laamari dévoile un rapport extrêmement « dangereux » !

la

Lors d’une émission télévisée diffusée hier mercredi 21 décembre 2016 sur la chaîne privée Elhiwar Ettounssi, le journaliste Lotfi Laamari a dévoilé un rapport envoyé par Olfa Ayari, membre du syndicat des prisons au ministère de la Justice évoquant des dépassements dangereux survenus entre 2013 et 2015.

« Je tiens aujourd’hui un rapport qui pourrait frapper les tunisiens de désespoir », a lancé Lamari avant d’énumérer des révélations extrêmement graves.

Selon le rapport, les prisons tunisiennes sont devenues de véritables usines de fabrication de terroristes

Il a notamment évoqué un plan élaboré, à l’intérieur d’une prison tunisienne, pour assassiner un juge d’instruction.

Toujours selon ses dires, le directeur général d’une prison est impliqué dans le recrutement louche de plusieurs personnes parmi le personnel de cette prison et dans des dossiers de terrorisme.

Un autre plan élaboré dans une structure pénitentiaire, envisageait un assaut visant un hôpital à l’Ariana pour libérer des prisonniers recevant des soins.

Il a même cité la mise en place d’un émirat salafiste au cœur d’une prison.

D’autre part, le journaliste a raconté l’histoire d’un agent pénitentiaire tunisien ayant voulu rejoindre les terroristes en Syrie et ce à travers la Turquie. L’agent en question a repris ses fonctions en Tunisie après avoir été expulsé par les autorités turques.

Ce dernier a pu fournir à des terroristes les plans de la prison des femmes de la Manouba pour pourvoir libérer la terroriste Fatma Zouaghi.

Le terroriste « Al-Somali » a été surpris, à l’intérieur d’une prison, en possession de la substance de chlorophylle pour pouvoir anesthésier les gardiens et contrôler cette prison, d’après le journaliste.

Le rapport s’est appuyé sur des enregistrements vidéo, des copies de rapports et des photos, selon Laamari.

Commentaires: