Tunisie : 40% des eaux traitées ne sont pas conformes aux normes sanitaires

ri

« 40% des eaux traitées ne sont pas conformes aux normes sanitaires » a affirmé, vendredi 16 décembre 2016, Riadh Mouakhar, ministre des Affaires locales et de l’Environnement, lors d’une journée d’information organisée sur l’amélioration de l’environnement hydraulique, dans les régions intérieures.

Le traitement des eaux usées et leur réutilisation figurent parmi les priorités de son ministère pour la période à venir et constituent une solution importante pour subvenir aux besoins en irrigation, compte tenu de la pénurie d’eau qui caractérise le pays, a-t-il indiqué lors de cette journée organisée par l’Office national de l’assainissement (ONAS).

La réalisation du projet d’amélioration des ouvrages hydrauliques dans les régions intérieures, financé par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) moyennant 280 millions de dinars, s’inscrit dans la démarche visant à améliorer les conditions de vie de plus d’un million d’habitants dans les régions concernées notamment à Béja, Jendouba, Bizerte, Siliana et Tabarka, a noté le ministre.

Ce projet, dont la réalisation se poursuivra de 2017 à 2020 comporte la réforme et la mise à niveau de 5 stations d’assainissement dans les gouvernorats de Béja, Jendouba, Mejez el bab, Siliana et Tabarka outre l’extension et la réhabilitation des stations et des réseaux des eaux d’évacuation sanitaires dans 10 gouvernorats dont le Kef, Zaghouan et Bizerte selon le président directeur général de l’Office national d’assainissement, Habib Omrane.

En ce qui concerne la ré-exploitation des eaux traitées, le recours à la ré-exploitation de ces eaux s’élèvera à 50% à l’horizon de 2020, a-t-il dit.

Commentaires: