Tunisie : Le directeur général de la sûreté nationale démissionne

sur

Dans un bref communiqué rendu public ce jeudi 15 décembre 2016, le ministère de l’Intérieur annonce que le directeur général de la sûreté nationale Abderrahmen Belhaj Ali a présenté sa démission pour des raisons personnelles.

Parti à la retraite, l’ancien directeur général de la sécurité présidentielle sous le régime de Ben Ali, avait été rappelé au ministère de l’Intérieur le 1er décembre 2015, à la demande du de l’ex chef du Gouvernement Habib Essid.

Abderrahmane Belhaj Ali avait adressé, mercredi soir, sa lettre de démission à la présidence du gouvernement, d’après une source proche du directeur démissionnaire, indique pour sa part l’Agence TAP.

Plusieurs hypothèses ont été avancées par les médias autour de la démission du directeur général de la sûreté nationale. Ils ont estimé que « cette démission revient au refus de Belhaj Ali de toute interférence des milieux politiques et financiers dans l’appareil sécuritaire. Ils sont allés jusqu’à imputer cette démission à un conflit avec le ministre de l’Intérieur Hédi Majdoub.

Né à Monastir, Abderrahmen Belhaj Ali est titulaire d’une Maîtrise en langue et littérature arabes. Intégrant les services de sûreté dans les années 70, il a occupé plusieurs postes au sein du ministère de l’Intérieur. En 1987, il a été désigné au poste de directeur général de la garde présidentielle, avant d’être nommé ambassadeur de Tunisie en Mauritanie puis à Malte.

Commentaires: