Le discours de Béji Caïed Essebsi au Parlement Européen

beji-caied-essebsi-eu

A l’occasion de sa visite officielle, à Bruxelles, pour le Sommet Tunisie-Union européenne (UE), le président de la République Béji CAïed Essebsi a prononcé un discours devant les membres du parlement européen.

Selon Mosaique fm, qui cite sa correspondante à Bruxelles, Caïed Essebsi a souligné la nécessité de développer les mécanismes de soutien de la Tunisie, puisque ce pays est une exception. Il a ajouté que la réussite du processus démocratique en Tunisie ancrera la stabilité des pays du voisinage au sud de la méditerranée.

Le président de la République a appelé les membres du parlement européen à accorder leur confiance dans la sécurité et la stabilité politique surtout après la réussite dans l’élimination d’un grand nombre de terroristes.

« Notre région est secouée par les crises, traversée par le doute et l’incertitude, où certains sont tentés par le repli sur soi, le refus de l’Autre et la violence. Les questions sécuritaires et migratoires sont des préoccupations constantes et constituent des enjeux stratégiques qui appellent une intensification du dialogue et une coopération renforcée pour apporter des réponses communes.

En Tunisie, nous construisons notre démocratie dans un contexte régional tourmenté en raison notamment de la situation en Libye voisine et des menaces sécuritaires liées au trafic frontalier d’armes et aux tentatives d’infiltration d’éléments terroristes. La Tunisie est prise pour cible par les terroristes car son modèle démocratique et socioculturel est à l’antipode de leur vision obscurantiste.

Nous sommes déterminés à faire face à ce fléau qui frappe aveuglément, sans distinction de race ou de religion. La Tunisie se trouve aux avant-postes de la lutte contre le terrorisme et mérite d’être soutenue pleinement dans ses efforts. Notre réussite dans ce combat ne manquera pas de contribuer à la sécurité de l’Europe », a déclaré Caïed Essebsi.

A noter que ce Sommet, le premier organisé par l’Union européenne avec un pays partenaire de la Méditerranée, est marqué par la participation du président du Conseil européen, le polonais Donald Tusk, du président du Parlement européen, l’allemand Martin Schulz, et de la Haute Représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, l’italienne Federica Mogherini.

Commentaires: