Tunisie : Les médecins refusent la loi de finances 2017

médecine

Le projet de loi de finances 2017 qui prévoit de soumettre les médecins et les avocats à un contrôle plus stricte continue de faire du bruit dans les deux secteurs, notamment médical.

En effet, l’Ordre des Médecins a officiellement exprimé son refus quant à ce projet de loi.

Le président de l’Ordre Nébil Ben Zeineb a déclaré hier, jeudi 3 novembre 2016, à l’ARP que les médecins privés refusent ce nouveau projet de loi.

Il est à rappeler que l’ancien ministre des Finances,  Slim Chaker, avait annoncé que le projet de loi de finances 2016, prévoit, dans le cadre de l’élargissement de l’assiette fiscale, et de l’instauration d’une justice fiscale plus efficace, d’obliger les professions non-commerciales d’émettre des notes d’honoraires justifiant la facture.

Les avocats, ingénieurs, médecins et autres professions libérales seraient les premiers concernés par cette mesure.

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...