Lotfi Laamari: « Si la Tunisie n’était pas en crise, le ministre limogé aurait été un héros ! »

lam

Revenant sur l’affaire du limogeage du ministre des Affaires religieuses, le journaliste Lotfi Laamari, a indiqué ce vendredi 4 novembre 2016, sur le plateau d’Elhiwar Ettounssi, que « si la Tunisie n’était pas dans un contexte de crise économique, le ministre en question aurait été un héros».

En effet, Laamari a expliqué que les propos tenus par le ministre sont partagés par tous, et même par « élites saoudiennes », mais le gouvernement l’a limogé car la Tunisien est en dépendance économique.

Rappelons-le, le chef du gouvernement Youssef Chahed a décidé de limoger le ministre des Affaires religieuses Abdeljalil Ben Salem.

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 4 novembre 2016, la présidence du gouvernement indique que cette décision a été prise pour non-respect des normes du travail gouvernemental.

Selon le même communiqué, les déclaration de Ben Salem ont porté atteinte aux principes de la diplomatie tunisienne.

Le ministre de la Défense, Ghazi Jeribi, a été chargé de la direction du ministère des Affaires religieuses par intérim.

A rappeler que lors de la séance d’écoute au sein de la commission des droits et des libertés sur le projet de loi de finances de 2017, le ministre des Affaires Religieuses Abdeljalil Ben Salem, a déclaré qu’ « il a eu l’audace de dire à l’ambassadeur d’Arabie Saoudite à Tunis et au secrétaire général des ministres des Affaires étrangères arabe de réformer leurs écoles, car le terrorisme provient de l’idéologie wahhabite saoudienne. »

KJ

Commentaires:

Commentez...