Tunisie : Un arsenal juridique pour contrer la corruption, en préparation

Tunisie : Un arsenal juridique pour contrer la corruption, en préparation

Par -

corruptionSelon le ministre de la Fonction publique et de la gouvernance, Abid Briki, le gouvernement est en train d’œuvrer en vue de mettre en place un arsenal juridique pour cerner et contrer la corruption.

Répondant aux députés, Abid Briki a notamment affirmé que son département suit de près les barons de la corruption et qu’il reçoit les requêtes de toutes les parties, y compris les citoyens, rapporte l’Agence TAP. L’objectif étant essentiellement, de rétablir la confiance des Tunisie dans les appareils de l’Etat, a-t-il soutenu.

La révélation des noms des personnes impliquées en question

Le projet de loi approuvant la convention arabe de lutte contre la corruption a été voté mercredi 2 novembre par 136 voix sans aucun refus ni abstention.

Selon le ministre, la lutte contre la corruption n’est pas l’apanage du gouvernement uniquement, elle concerne aussi le parlement, la société civile et les médias. Il a rappelé, dans ce sens, la dernière mesure prise par le gouvernement consistant en la formation d’une unité d’intervention rapide contre la corruption et la contrebande.

De leur côté, les députés ont insisté sur la lutte et le signalement de la corruption à travers la révélation des noms des personnes impliquées.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo