Après 20 ans, Boughedir fait son comeback avec « Zizou »

14429305_1109376722465578_628892833_n
crédit photo : Webdo.tn

L’Institut Français de Tunis a projeté ce mercredi 21 septembre 2016 l’avant-première de la comédie de Ferid Boughedir Zizou ( vf : Parfum de Printemps).

Au milieu d’une grande présence artistique et médiatique, le réalisateur tunisien Ferid Boughedir a présenté sa nouvelle comédie Zizou, un film qui marquera la fin de sa trilogie, après « Asfour Stah » (Halfaouine) en 1990 et « Un été à la Goulette » en 1996.

Le réalisateur a, en effet, attendu 20 ans pour faire son comeback. Pour lui, militer passe avant la réalisation. « Mon parcours a été beaucoup plus occupé à militer pour le développement du cinéma en Tunisie et en Afrique, qu’à réaliser des film » a-t-il fait savoir.

14344945_1837860546450354_3742986583466952447_nLe film raconte le passage à l’âge adulte d’Aziz, qui coïncide avec un contexte national délicat, à savoir la révolution en 2011. Traitant, comme dans tous ses films, de l’intime d’une part et du collectif, d’autre part, ce nouveau film met en avant une vision amusée des évènements de la révolution et de la Tunisie, généralement.

A travers cette comédie, Boughedir a essayé de critiquer l’aspect hypocrite de la société tunisienne surtout lorsqu’il s’agit de politique et de religion.

Zied Ayadi, qui fait sa première apparition à l’écran a eu le rôle principale. Le réalisateur l’a découvert à « El Teatro » dans la troupe de théâtre non professionnelle.

Le film a été aussi l’occasion de faire appel à de grands noms de théâtre comme Fatma Ben Saidane, Wajiha Jendoubi, Jamel Sassi, Taoufik Bahri, etc, qui étaient tous présents ce mercredi lors de la projection de l’avant première à l’Institut Français de Tunis.

Rappelons que « Zizou » a été projeté au Festival international du film de Washington (FilmFest DC), qui s’est déroulé du 14 au 24 avril 2016, avant sa sortie en première mondiale le 15 du même mois.

KJ

Commentaires:

Commentez...