UPL : Slim Riahi a toute une stratégie pour lutter contre la corruption

Slim Riahi

Le député de l’Union Patriotique Libre (UPL), Taoufik Jomni, a réaffirmé encore une fois que son parti souhaiterait avoir le ministère de la Lutte contre la corruption.

Dans une déclaration accordée à Shems fm, Jomni a indiqué que l’UPL a présenté une stratégie de lutte contre la corruption au chef du gouvernement désigné, Youssef Chahed, via son président Slim Riahi.

L’UPL à la conquête des portefeuilles ministériels

Le président de l’Union Patriotique Libre, Slim Riahi s’est déjà dit prêt à laisser tomber tous les portefeuilles ministériels s’il a le ministère de la Fonction Publique, de la Gouvernance et de la Lutte contre la Corruption.

Mais ce ministère n’est pas le seul à être dans le collimateur du parti de Riahi.

Selon Tarek Ftiti, membre du bureau politique de l’UPL, son parti souhaiterait mettre la main sur trois autres ministères : Il s’agit du ministère de la Femme, du ministère du développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale et du ministère du sport qu’il souhaite séparer de la jeunesse.

Le président de l’Union Patriotique Libre, Slim Riahi s’est déjà dit prêt à laisser tomber tous les portefeuilles ministériels s’il a le ministère de la Fonction Publique, de la Gouvernance et de la Lutte contre la Corruption.

Mais ce ministère n’est pas le seul à être dans le collimateur du parti de Riahi.

Selon Tarek Ftiti, membre du bureau politique de l’UPL, son parti souhaiterait mettre la main sur trois autres ministères : Il s’agit du ministère de la Femme, du ministère du développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale et du ministère du sport qu’il souhaite séparer de la jeunesse.

Lire aussi :

Commentaires:

Commentez...