Le ministère de la Défense revient sur le recrutement du tueur de Yassine

enfant-kidnapping

Le ministère de la Défense est revenu ce jeudi 26 mai 2016 sur l’affaire du tueur de l’enfant Yassine, égorgé le 17 mai à Cité Helal, après avoir été kidnappé.

Le ministère a indiqué, dans un communiqué rendu public ce jeudi, que le tueur a été recruté en 2012 et n’avait montré aucun signe d’étrangeté lors du diagnostic psychiatrique. Les médecins ne l’ont pas classé comme un individu dangereux, tout comme les autres militaires qui se sont présentés puis recrutés. L’assaillant avait ainsi pu intégrer son poste normalement et participer aux opérations sécuritaires sans jamais éveiller les soupçons de ses supérieurs.

Dans le même communiqué, le ministre a réitéré son soutien à la famille du l’enfant, « victime de la barbarie d’un individu qui ne mérite pas l’honneur d’appartenir à l’armée nationale ni de protéger la patrie ».

« Le ministère n’a jamais cherché à protéger les meurtriers et les hors-la-loi. L’auteur de ce crime abominable recevra une sanction à la hauteur de la barbarie de son crime », peut-on lire.

I.B.

Lire aussi :

Commentaires: