Exploits des forces sécuritaires : 37 terroristes arrêtés en deux jours

Photo Khaled Nasraoui | WEBDO.tn
Photo d’illustration | Crédit photo : Webdo | Khaled Nasraoui

L’opération sécuritaire effectuée avec succès par les unités de la garde nationale à Mnihla mercredi 11 mai 2016 a conduit à la liquidation de deux djihadistes et l’arrestation de dangereux terroristes recherchés.

Des descentes et des rafles ont permis, jusqu’à jeudi 12 mai l’arrestation de 21 terroristes dont la plupart sont recherchés par différentes unités sécuritaires.

Surveillés depuis plus de quatre mois

Le total des terroristes arrêtés depuis le début de l’opération sécuritaire s’élève à 37 éléments impliqués dans des cellules terroristes éparpillées sur tout le territoire et dont certaines ont participé à l’attaque de Ben Guerdane du 7 mars dernier.

Les terroristes arrêtés étaient surveillés par les unités de la garde nationale depuis plus de quatre mois, avaient suivi un entrainement sur les armes et faisaient partie de cellules terroristes qui projetaient de se regrouper dans la capitale pour mener des attaques contre des institutions vitales et particulières, ainsi que des locaux et des cadres sécuritaires après les avoir surveillé et photographié.

Charges explosives adhésives télécommandées et opérations suicides

Ils comptaient opérer avec des charges explosives adhésives télécommandées et des opérations suicides après avoir fourni les matières premières pour les explosifs et les ceintures explosives et fait venir les armes de Libye et des montagnes ou se trouvent les groupes terroristes en fuite.

A noter que certains éléments liquidés ou arrêtés sont impliqués dans les attentats du Bardo, de l’hôtel « Impérial » à Sousse et de l’explosion du bus de la garde présidentielle, ainsi que les attentats de Ben Guerdane récemment.

Retranchés dans des maisons abandonnées

Ces terroristes étaient actifs parmi les groupes qui se trouvent dans les montagnes de Kasserine, Le Kef et Sidi Bouzid, et étaient en relation avec des Tunisiens appartenant à Daech et se trouvant en Libye, en Syrie et en Irak.

Les investigations menées après l’arrestation des terroristes lors de l’opération de Mnihla a permis de découvrir deux terroristes armés retranchés dans des maisons abandonnées à Maaouna-délégation de Samar dans le gouvernorat de Tataouine.

L’un des terroristes a été éliminé, l’autre s’est fait exploser avec une ceinture explosive près d’une patrouille de la garde nationale causant la mort de quatre éléments de la garde nationale.

L’identification des cadavres des terroristes éliminés en cours

Quatre Kalachnikovs, une grenades, un pistolet et une quantité de munitions ont été saisis chez les terroristes à M’nihla ainsi qu’à Maaouna dans le gouvernorat de Tataouine.

L’unité nationale de recherches en crimes terroristes à la garde nationale s’est chargée de l’affaire en coordination avec le pôle judiciaire antiterroriste. L’identification des cadavres des quatre terroristes éliminés et les investigations sont en cours.

KJ

Commentaires: