Slim Chiboub expulsé de chez lui : Ghannouchi en médiateur auprès de Caid Essebsi ?

The son-in-law of Tunisia's ousted autocrat Zine El Abidine Ben Ali, businessman Slim Chiboub gets in his car as he leaves Mornaguia prison after being released from prison on January 12, 2016 outside Tunis. / AFP / MOHAMED KHALIL (Photo credit should read MOHAMED KHALIL/AFP/Getty Images)

Dans son édition de ce mardi 3 mai 2016, le quotidien Al Maghreb est revenu sur l’affaire de l’expulsion de Slim Chiboub, gendre du président dechu Ben Ali, de chez lui.

En effet, le Tribunal de première instance de Tunis a ordonné d’expulser de leurs domiciles, Slim Chiboub, sa femme et son fils.

A en croire le quotidien, c’est Rached Ghannouchi, leader du parti Ennahdha, qui aurait décidé d’intervenir afin d’éviter cette expulsion.

Rached Ghanouchi aurait joué le médiateur auprès de Beji Caid Essebsi, président de la République, au profit de Slim Chiboub, c’est en tout cas ce que nous révèle Al Maghreb.

Cette médiation aurait été faite au cours d’une réunion, dont la date n’a pas été déterminée, entre les deux « cheikhs ».

Ennahdha opte pour la réconciliation

Il est clair que le parti Ennahdha, auteur d’une initiative de réconciliation prochainement rendue publique, est en train de revoir ses stratégies politiques et communicationnelles.

Le chef du parti Ennahdha, Rached Ghannouchi a reçu mardi 26 avril 2016, l’ex-secrétaire général du Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD) dissous, Mohamed Ghariani.

Annoncée comme étant une visite pour s’enquérir de l’état de santé du Cheikh après son accident, la rencontre a porté bel et bien sur d’autres volets forcément politiques. Redéfinir ses adversaires et ses alliés serait l’objectif imminent d’Ennahdha.

L’ennemi d’hier serait-il l’ami d’aujourd’hui ?

KJ

Lire aussi: 

Commentaires: