Chine : Récompenses et promesses d’emplois pour tout renseignement sur le terrorisme

XinjiangLa province musulmane du Xinjiang, est, depuis deux ans, engagée dans une lutte sans merci contre le terrorisme.

Cette province chinoise est devenue célèbre pour les moyens utilisés dans cette lutte. La dernière trouvaille du gouvernement de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine, offre, en effet, des primes publiques pouvant aller jusqu’à cinq millions de yuans (plus de 1,5 million de dinars) pour des informations sur le terrorisme.

Entre 60.000 DT et 1,5 MD de récompenses

Celui qui fournira à la police une information significative sur la préparation d’attaques, des détournements, des assassinats, des explosions ou des sabotages d’installations d’infrastructures importantes, sera récompensé via une prime allant de 200.000 yuans à 5 millions de yuans, a indiqué, lundi 11 avril, le gouvernement local.

Promesses d’emplois ou assurance sociale

Des récompenses moins importantes seront accordées à celui qui fournira des données concernant une menace terroriste moins grave, et les informateurs pourront demander à être récompensés par des emplois gouvernementaux ou l’assurance sociale, toujours selon le gouvernement local.

L’agence Xinhua rappelle que sur les onze mois suivant la campagne antiterrorismte, lancée en mai 2014, la police du Xinjiang a démantelé 81 affaires de terrorisme à l’aide de renseignements du public.

6 ans pour une barbe et 2 ans pour port du niqab

Dans le même ordre d’idées, on se rappelle également la vaste campagne lancée contre la barbe et le port du voile, menée par les autorités du Xinjiang et l’affaire de ce couple de Chinois, condamné à la prison ferme par un tribunal du Xinjiang, pour port de barbe et port de niqab.

L’homme avait été condamné, en 2015, à 6 ans de prison pour s’être laissé pousser la barbe et pour avoir ignoré à plusieurs reprises les mises en garde des autorités. Sa femme portant le niqab avait été condamnée à 2 ans de prison.

Issus de la minorité musulmane de Xinjiang, le couple a été condamné pour trouble à l’ordre public.

A.B.

Commentaires: