Le rêve populiste de Dingo : Machiavel ne gagne pas à tous les coups…

dingo

Certains démagogues de grand chemin ne mesurent pas le danger de ce qu’ils font gober au petit peuple.

Du pur délire !

Sinon, comment peut-on laisser comprendre à qui veut bien l’entendre que tel politicien (sans scrupules) ou telle autre politicienne (de bazar) peut affirmer et promettre que le plein emploi est à notre porte et que le gouvernement nous le cache à cause de ses complicités présumées avec les bailleurs de fonds internationaux et les puissances impérialistes.

La démocratie ridiculisée

Ni plus ni moins ! Du pur délire que beaucoup de pauvres gens prennent pour argent comptant… Des mensonges cousus de fil blanc qu’on fait gober à des naïfs qui parfois s’enflamment… Plus grave, des propos qui tombent sous le coup de la loi et qui, de manière intolérable, sont tolérés au nom d’une démocratie ridiculisée…

Poujadistes et tricheurs

Il y en a assez d’entendre ces démagogues poujadistes qui promettent le plein emploi à des gogos qui leur donneront ensuite le plein de voix ! Que cesse cette mascarade de mauvais goût qui anéantit les efforts du gouvernement à cause mauvais perdants revanchards.

Personne ne peut employer  dix millions de Tunisiens dans la fonction publique à se rouler les pouces tout en bénéficiant du transport gratuit, de l’éducation et de la santé à perpète et d’un salaire conséquent. L’Etat est tout sauf une vache à lait et ces Dingos menteurs le savent aussi bien que vous et moi.

Illuminés sans vergogne

Dommage l’information-spectacle se sert d’eux comme bateleurs et amuseurs publics au détriment de la Tunisie. Et, entretemps, c’est tout un pays qui trinque à force de transformer en discours politique la parole égarée et mensongère de quelques illuminés sans vergogne.

C’est le jour où ils se tairont que la démocratie fera des pas en avant… Les Dingo politiciens ça finit par lasser!

Qu’on cesse enfin de nous matraquer avec le souvenir blafard de Marzouki, les frasques des Abbou, le guignol de Hamdi, la tragédie de quelques autres et la farce risible et dérisoire de la conspiration des médiocres.

De grâce, taisez-vous…

Elle a bon dos la révolution mais trop c’est trop ! Taisez-vous donc vendeurs de vent, girouettes du spectacle et fossoyeurs de la parole responsable. Vous êtes depuis si longtemps démasqués que vos propos ont fini par devenir nauséabonds, futiles, prévisibles et malsains.

De grâce, taisez-vous et laissez la Tunisie et les gens responsables mener les combats qui comptent… Vous avez péroré jusqu’à la nausée, de grâce, taisez-vous… Car Machiavel ne gagne pas à tous les coups…

H.B.

Commentaires: