Des enfants cobayes en Tunisie ? L’Institut Pasteur réagit !

vaccinL’affaire d’éventuelles recherches cliniques effectuées sur des enfants tunisiens pour le développement d’un médicament contre la leishmaniose fait la une des médias et a créé la polémique.

L’affaire a commencé lorsque Imen Ben Hassine, réalisatrice tunisienne, a révélé lors d’une interview accordée mercredi 30 mars au quotidien Achourouk, que l’Institut Pasteur et le ministère de la Santé publique ont autorisé des recherches cliniques, au profit de médicaments « israéliens », qui ont été effectuées sur des enfants dans le sud tunisien.

Pour sa part, l’Institut Pasteur de Tunis a publié ce vendredi 1er avril 2016 un communiqué, rapporté par Mosaïque FM, pour répondre à ces accusations.

Il a précisé dans ce communiqué que des patients ont participé d’une manière volontaire et gratuite et n’ont été soumis à aucune pression physique ou morale, précisant que quelques patients ont reçu la somme de 50 dinars pour couvrir les frais de transport (éventuellement du sud vers la capitale).

L’article d’Achourouk paru dans son édition du 30 mars contient des accusations dangereuses susceptibles d’induire l’opinion publique en erreur, a-t-on indiqué.

Les recherches menées sont sous la supervision de l’Organisation mondiale de la Santé et qu’il sera probablement possible de fabriquer ce médicament en Tunisie, a-t-on conclu.

KJ

Commentaires: