Remaniement ministériel : Ennahdha y a gagné au change

Remaniement ministériel : Ennahdha y a gagné au change

Par -

Zied LadhariA l’issue du remaniement ministériel, annoncé mercredi 6 Janvier 2016, 11 nouveaux ministres ont été nommés, 6 ministres ont quitté leur poste et 17 autres ont été maintenus à la tête de leurs ministères. Le chef du gouvernement a également annoncé la suppression de la fonction de Secrétaire d’Etat.

Ainsi la nouvelle structure gouvernementale sera composée de 30 ministres dont un ministère des affaires locales détaché de celui de l’intérieur. Un nouveau ministère voit également le jour, il s’agit du ministère de l’énergie et des mines, indépendant de la tutelle du ministère de l’industrie.

Le parti Ennahdha, qui était représenté par un seul ministre dans le premier gouvernement d’Habib Essid, à savoir Zied Laadhari ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, obtient aujourd’hui deux nouveaux portefeuilles.

En effet, deux proches d’Ennahdha , Amor Mansour et Mongi Marzouk ont été respectivement nommés ministre de la justice et de l’industrie.

Outre ces deux portefeuilles, Ennahdha a eu la tête d’Othman Battikh, ex-ministre des affaires religieuses remplacé par Mohamed Khalil.

K.J.

 

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo