1500 jeunes incarcérés depuis octobre 2014 à cause de la Zatla

zatlaDes voix se sont élevées à nouveau demandant la révision de la loi 52 relative à la consommation des stupéfiants.

Le parti « El Qotb a tenu, hier, jeudi 17 décembre, une conférence de presse pour présenter une proposition de projet relative à la consommation des stupéfiants qui a été transmise aux trois présidences et aux députés du peuple.

Ce projet comporte 9 chapitres et 54 articles qui favorisent les aspects préventif et médical sur les sanctions judiciaires.

Pour sa part, le « Parti pirate », qui s’est fixé comme priorité la dépénalisation du cannabis, a révélé, dans un communiqué, que la loi 52 a « rendu possible l’incarcération de plus que 1500 jeunes depuis les dernières élections de 2014 malgré l’engagement des principaux partis à l’amender. »

Dans un rapport publié par la commission des droits de l’homme et des libertés, 54% des détenus dans des affaires de consommation de Zatla reviennent en prison juste après l’avoir quitté.

Malgré l’engagement des principaux partis à réviser la loi 52 relative à la consommation des stupéfiants, la concrétisation de cette volonté est restée confrontée à l’inaction des pouvoirs publics et le manque de sérieux de l’Etat.

C.C.

Commentaires:

Commentez...