Les médias assassinent Mabrouk Soltani encore et encore, sous les yeux de...

Les médias assassinent Mabrouk Soltani encore et encore, sous les yeux de sa famille

Par -

funérailles MABROUK-SOLTANI-SIDI-BOUZIDUn drame… le jeune Mabrouk Soltani est décapité !

Les médias tunisiens en parlent. Après avoir dénoncé, pleuré, crié et râlé sur les plateaux, nous voilà avec la mère du jeune Mabrouk sur le plateau de Samir El Wafi.

On leur demande des détails, on rappelle la détresse de cette famille, on insiste sur la mort horrible de l’enfant et on termine par le poème poignant de Lazhar Dhaoui. La mère pleure en essayant de le faire discrètement, mais à la manière de l’émission de Abderazak Chebbi on fait un gros plan sur elle.

Quel était le but de cette émission en fait ? Car en fin de compte le téléspectateur n’a rien appris de nouveau, il a regardé de plus près, tel un rapace, la détresse d’une famille. Cela rappelle un peu ces personnes qui fixent les proches d’un défunt alors qu’ils sortent sa dépouille.

Comme tout Tunisien qui se respecte, on se rabat sur facebook, et là on découvre une vidéo horrible diffusée par les terroristes. Sur cette vidéo on les voit interroger le jeune berger qui expliquait que l’armée lui a proposé de l’argent contre toute information sur les terroristes.

Les agents lui auraient demandé d’aller à la montagne pour leur dire s’il y a des mouvements suspects et ce pauvre berger serait donc, d’après les assassins, un espion qui travaille pour l’ennemi et qui méritait son sort.

On ne saura pas si ce qu’a dit Mabrouk Soltani est vrai ou si c’était soufflé par ses ravisseurs, mais dans tous les cas c’était une victime.

Sa mort tragique est peut-être due à une exploitation honteuse des forces supposées nous protéger. Ou alors, elle a été exploitée par ces abominables extrémistes dans leur guerre contre les institutions de l’Etat.

Entre temps sa famille sera exposée à ces séquences douloureuses et vivra à l’éternité avec un mal qui ne guérira jamais. Pire encore, ils vont se sentir encore moins en sécurité car ce que nous voyons, lisons et écoutons à la télé et sur les réseaux sociaux est aussi vu, lu et entendu par ces ennemis de l’humanité.

Ils savent que la famille Soltani est « soutenue » par les instances de l’Etat qu’ils combattent. Ils savent qu’elle n’est pas protégée. Ils savent qu’un « donateur » a donné 5000 dinars (annoncé dans l’émission de Samir El Wafi).

Le chemin est encore long avant que nos médias apprennent de leurs sempiternelles erreurs.

EBJ

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo