Arrestation d’individus en relation avec Katiba Oqba Ibn Nafaa à Kasserine

Arrestation d’individus en relation avec Katiba Oqba Ibn Nafaa à Kasserine

Par -

Oqba Ibn NafaaLe ministère de l’Intérieur (MI) a annoncé, dans deux communiqués publiés sur sa page Facebook dans la soirée de ce mercredi 11 mars avoir démantelé deux cellules terroristes, l’une à la délégationde Sbeitla et l’autre dans la ville de Kasserine.

Selon le MI, la première cellule terroriste démantelée était en liaison avec le groupe terroriste de Katiba Oqba Ibn Nafaa et était notamment active sur les réseaux sociaux où elle menait la propagande des attaques terroristes.

Elle a été démantelée par l’unité nationale d’investigation dans les crimes terroristes qui a arrêté cinq éléments « takfiristes » au cours de cette opération. Ces derniers ont été déférés devant le juge du tribunal de première instance de Tunis.

Des munitions, des armes blanches, des téléphones portables, des livres et des tracts ont été saisis lors de l’opération.

Liens avec le présumé terroriste en fuite, Mourad Gharsalli

A Kasserine, l’unité antiterroriste de la direction générale des services spéciaux a également démantelé une cellule terroriste composée de quatre éléments en relation directe avec le présumé terroriste en fuite, Mourad Gharsalli et le groupe Katiba Oqba Ibn Nafaa.

Selon le communiqué du ministère de l’Intérieur, cette cellule avait pour mission de collecter les informations et de surveiller les déplacements des sécuritaires ainsi que de planifier des embuscades.

Un amnistié condamné à 30 ans de prison « retrouvé »

Durant l’opération des brigades antiterroristes, des uniformes militaires, une unité centrale, des livres, des tracts, des téléphones portables et des documents sécuritaires volés durant la Révolution, ont été saisis.

Les quatre suspects ont été remis aux mains de la justice pour être interrogés sachant que l’un des interpellés fait l’objet de trois avis de recherche dans des affaires de terrorisme et qu’un second avait été amnistié après la Révolution alors qu’il était condamné à une peine de 30 ans de prison pour crimes terroristes.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo